Les étapes pour changer de syndic de copropriété

Syndic de copropriété

Changer de syndic est une étape importante à franchir lorsque le syndic de propriété commence à devenir une véritable charge pour tous ou tout simplement lorsque son mandat arrive à son échéance. Vérification continue de l’immeuble, gestion de la finance ou encore représentation auprès d’une multitude d’entités, le syndic de copropriété doit remplir plusieurs fonctions qu’il est important de bien choisir et surtout de le changer si celui actuel est inefficace. Dès maintenant, découvrez ces multiples conseils gratuits pour changer de syndic de copropriété facilement et en un temps record.

Première étape inévitable : la consultation des candidats syndics

Généralement, on doit toujours passer par la sélection des bons syndics de copropriété et se fixer sur le modèle convenable à choisir. Pour certains, un modèle professionnel permettra d’avoir un système de gestion beaucoup plus formel et strict tandis que recourir au modèle non-professionnel allégera plus les charges en matière de cotisations de la copropriété. Le syndic coopératif ou bénévole facilitera également l’avancement des projets divers tout en économisant les charges, pensez-y !

La détermination des missions est également importante et le choix du modèle de syndic peut se faire uniquement en fonction des tâches à effectuer durant le mandat. Pour cela, il faut dans un premier temps fixer la nature de votre immeuble et spécifier toutes les zones à gérer par le syndic pour éviter les conflits juridiques, le mieux c’est de toujours agir sous présentation de paperasses justificatives. Par ailleurs, n’oubliez pas de vous faire une idée sur le nombre d’immeubles géré par le syndic afin qu’il dispose d’un minimum de temps pour s’occuper de votre partie. Le meilleur syndic est celui qui gère au maximum 25 immeubles. C’est le meilleur modèle professionnel à choisir. Finalement, référez-vous aux fiches des missions du cabinet ! Un syndic professionnel avec trop de charge de travail pourrait parfois avoir un mauvais impact sur votre cas. Découvrez également les conseils sur comment changer de syndic

La comparaison des offres de syndic

Comparer toutes les offres de syndic sur le marché permettra de connaître les meilleures et de bien les trier en fonction des critères de sélection. En effet, le contrat du syndic prévoit également plusieurs paramètres à prendre en compte dont la durée de la mission ainsi que le montant du forfait annuel fixé. Il faudrait également considérer le nombre de visites ainsi que le nombre de réunions avec le conseil syndical. Pour cela, rendez-vous directement sur les sites comparateurs dédiés et découvrez plusieurs prestations et forfaits qui pourront répondre à tous vos besoins. Ces plateformes permettent également de simuler tous vos coûts de prestations qu’il s’agit des frais de vacations horaires ou pour la convocation de l’assemblée. N’hésitez pas à vous référer aux multiples conseils des personnes sur les forums pour vous aider encore plus sur comment changer de syndic. Avis, commentaires ou partages, découvrez aussi toutes les facettes juridiques !

La préparation de l’assemblée générale de copropriété

Après avoir sélectionné le modèle de syndicat convenable ainsi que le choix de la gestion de la copropriété, vous devez passer par la communication du syndic retenu à l’assemblée générale. Pour cela, il vous faudra rédiger une notification que vous allez transmettre par lettre recommandée avec accusé de réception. Ce document à envoyer doit également comprendre le projet de résolution ou la détermination du modèle de syndic ainsi que tous les contrats des parties concernées dont le syndic retenu. Par ailleurs, pour le cas du changement de syndic, il faut obligatoirement fournir un document de révocation du syndic qui mentionne en détails toutes les causes de la rupture anticipée du présent contrat.

Pour mener à bien le processus de changement de syndic ainsi que toutes les étapes requises au sein de l’assemblée générale, maintenez à tous les coups une communication efficace avec toutes les parties prenantes et plus particulièrement les copropriétaires. Assurez-vous également que l’envoi de tous les courriers à l’assemblée générale respecte tous les délais prescrits et que ces derniers soient envoyés avant toutes réceptions des convocations des copropriétaires. Pour encore plus de praticité et un traitement beaucoup plus rapide, fiez-vous aux courriers électroniques dont l’envoi se fait à l’instant, vous n’aurez plus qu’à demander un accusé de réception au destinataire.

Les étapes de finalisation

Après la clôture de toutes les procédures requises auprès de l’assemblé et une fois que le nouveau syndic de copropriété a entamé ses fonctions, l’ancien syndic doit, sur un délai d’un mois, faire parvenir tous les documents afférents à sa fonction même si les missions ont été confiées à des prestataires. De plus, le syndic sortant doit également transmettre les fonds. Dans le cas où cette étape de finalisation n’est pas accomplie, il appartient au nouveau syndic de transmettre tous les documents et archives en main propre contre émargement ou par courrier électronique avec accusé de réception. Toutefois, le nouveau syndic peut également saisir le tribunal avec réclamation de dommages intérêts.

Quelles sont les obligations en matière d’investissement Censi Bouvard ?
Villa sur la Côte d’Azur : comment concrétiser l’achat de vos rêves ?